Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Le Chemin de Saint-Rémi: la concrétisation d'un rêve

Les deux promoteurs du Chemin de Saint-Rémi, Louise Bourgeois et Stéphane Pinel, accompagnés d'une dizaine de marcheurs étaient de passage dans la région cette semaine pour inaugurer le chemin en prévision de l'ouverture officielle le 1er août 2015.

Entre le 24 mai et le 4 juillet prochain, des marches inaugurales se dérouleront à travers les municipalités parcourues le long du chemin. Le jeudi 28 mai, Stéphane et Louise ont profité de leur passage dans la région pour inaugurer le chemin qui, sur le territoire de la MRC des Appalaches, passe par les municipalités de Saint-Fortunat, Saint-Jacques-le-Majeur, Saint-Julien, Irlande, Saint-Jean-de-Brébeuf, Kinnear's Mills et Saint-Jacques-de-Leeds.

 Il s'agit d'une occasion unique de célébrer plus de deux années d'efforts et de préparatifs avec les municipalités du chemin.

Un chemin bien de chez nous

Mettant en valeur la ruralité québécoise de la rive sud du Saint-Laurent, son circuit de 825 km parcourent 54 villages du Québec en partant de Saint-Adrien-de-Ham dans les Cantons-de-l'Est pour rejoindre la municipalité de Sainte-Florence en Gaspésie.

Traversant les cœurs de plus de 50 villages, ce parcours de longue durée se veut un hommage aux défricheurs et à leurs mémoires vivantes. Il permettra de faire connaitre, à pied, des régions inconnues et faire vivre aux marcheurs un grand dépaysement. Ce nouveau produit touristique, le tourisme à pied, contribuera certainement à la revitalisation de ces petits villages.

Que ce soit pour une période de deux jours ou plus, seul ou en groupe, un village par jour ou simplement sur mesure, ce chemin de grande randonnée sera personnalisé selon les besoins des marcheurs le rendant ainsi accessible et praticable tout au long de l'année.

« Le Chemin de Saint-Rémi se distingue par son éloge à la lenteur, son offre personnalisée et sa diversité d'expérience. La vision qui nous guide une empreinte écologique minimale, soit de bâtir un héritage durable pour le bien commun tout en mettant en valeur ce que l'on est et ce que l'on a à travers une spiritualité universelle », précise Louise Bourgeois, initiatrice du Chemin de Saint-Rémi.

Au cours de l'été, les deux promoteurs partageront l'expérience de Saint-Rémi en compagnie d'autres randonneurs qui marcheront entre 1 et 42 journées à travers le Québec.

Un site Internet sera bientôt mis en ligne.

Toutes les actualités & reportages