Geneviève Clavet Roy
Geneviève Clavet Roy Tourisme Région de Thetford
19 octobre 2018
Nature Active, Nature Curieuse

Saviez-vous que... ?

Ambiance - Douillet - Feu de foyer et livre

Saviez-vous qu'une appendicite est à l'origine de l'invention de la motoneige? Saviez-vous que les premiers 4 roues étaient en fait des 6 roues? Saviez-vous qu'il tombe une moyenne de 3 mètres et demie de neige par année dans la région de Thetford?

Motoneige

Ambiance - Motoneige - Éolienne
Club de motoneige Adstock - Mont Adstock - Motoneigiste
Ambiance - Motoneige - Éolienne
Club de motoneige Adstock - Mont Adstock - Motoneigiste

L’hiver fait partie de nos mœurs. Les générations nous précédant ont appris à apprivoiser cette saison difficile en perfectionnant entre autres les moyens de locomotion. Fait peu connu, c’est un américain qui, le premier, a fait breveter en 1927 un véhicule pouvant se déplacer facilement sur la neige. Carl Eliason avait construit son prototype à l’aide de pièce de bicyclette et d’un radiateur de Ford T. Cette première motoneige de l'histoire ne développait que 2.5 chevaux et était peu maniable. Il restait à inventer une machine dont la légèreté et l’efficacité allait permettre de circuler facilement partout où il y a de la neige... C’est un événement tragique qui a amené un inventeur du nom de Joseph Armand Bombardier à mettre au point le véhicule parfait pour les déplacement hivernaux. En effet, le fils de Bombardier devait mourir d’une appendicite en 1934, coincé qu’il était dans la maison familiale lors d’une tempête de neige. Toute sa vie, le père cherchera alors à créer des véhicules se déplaçant sur la neige. Les premiers prototypes évoluèrent vers des véhicules légers et efficaces. Ainsi Bombardier allait devenir le premier fabricant à commercialiser la motoneige avec succès

Deux éléments se combinent pour faire de la région de Thetford une destination de choix pour les motoneigistes : tout d’abord ses conditions d’enneigement exceptionnelles puis sa situation géographique au carrefour de plusieurs sentiers Trans-Québec. Ainsi, plus de 350 km de sentiers empruntent une topographie fort diversifiée et offre des paysages hors du commun. L’entretien et le balisage sont assurés par le Club de motoneige Beauce Frontenac  ainsi que le  Club de motoneige d'Adstock , auprès desquels vous pourrez vous procurer un droit d'accès pour circuler dans les sentiers.

Quad (VTT)

Club Quad Amiante - Sentier - Quadiste
Club Quad Amiante - Sentier - Quadiste

La nécessité de se déplacer sur des terrains difficiles est à l’origine de la création dans les années 1950 des premiers véhicules tout-terrain. Ces premiers petits véhicules utilitaires étaient tout de même munis de six roues, ce qui limitait leur champ d’action. Les bûcherons entre autres ne pouvaient se rendre dans les lieux confinés où leur travail les amenait. Honda créa alors vers 1970 un petit véhicule à trois roues pour répondre à ces besoins particuliers. Il fallu toutefois attendre 1983 avant de voir naître le quad à quatre roues. De nos jours, le quad a évolué de plus en plus, allant du quad pour enfant, aux quads sportifs en passant par les quads utilitaires. En hiver, il est possible de remplacer les roues par des chenilles pour faciliter la circulation sur des terrains enneigés.

Dans la région de Thetford, le Club Quad Amiante offre un réseau hivernal représentant plusieurs centaines de kilomètres circulant dans des sentiers entretenus ou sur des routes accessibles. Il est nécessaire de se procurer un droit d'accès pour circuler dans les sentiers. Pour ce faire, adressez-vous directement au club.   

Ski alpin

Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de ski - Skieurs au sommet
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de ski - Groupe de skieurs
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Glissade sur tube - Enfants qui glissent
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de ski - Skieurs au sommet
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de ski - Groupe de skieurs
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Glissade sur tube - Enfants qui glissent

Un coup d’œil à un équipement de ski alpin moderne nous rappelle qu’on est bien loin de l’époque où le norvégien Sondre Norheim fabrique à partir d’un saule des planches à bords incurvés, auxquelles il fixe des attaches rigides permettant de serrer les chevilles. Cet attirail rudimentaire n’empêche toutefois pas la mise sur pied de compétitions sportives au 19e siècle. Prenant naissance dans les pays scandinaves, cet engouement pour ce nouveau sport s’étend rapidement dans toute l'Europe et de l’autre côté de l’Atlantique.

Dans la région de Thetford, une montagne haute de 712 mètres offre des installations pour la pratique du ski alpin sur son versant est. Du dire de plusieurs adeptes, le Mont Adstock est reconnu pour sa beauté. Les skieurs y trouveront près d’une trentaine de pistes de tous les niveaux. Outre de bonnes conditions de ski, on y offre un resto-bar, des spectacles, de l’hébergement en chalet de montagne, des glissades sur tube et des sentiers de raquettes, en plus d’être un relais de quad et de motoneige.  

Ski de fond

Club de ski de fond de Thetford - Piste - Skieuses
Club de ski de fond de Thetford - Piste - Skieuses

On a retrouvé des preuves à l’effet que le ski de fond se pratiquait déjà dans l’Antiquité, 1 000 ans avant J.C. Il semble qu’au départ, l’utilisation de deux planches recourbées pour avancer en glissant sur la neige ait davantage répondu à un besoin de locomotion qu’à un désir d’effectuer de l’activité physique. C’est grâce à cette méthode que l’on a pu explorer et faire de grandes découvertes dans des milieux peu accessibles tels que le Groenland. Pratiqué évidemment dans les pays nordiques où la neige est abondante, le ski de fond a été officiellement déclaré un sport au milieu du 19e siècle alors que des compétitions ont été mises en place en Norvège, en Suède et en Finlande – le ski revêtait d’ailleurs une telle importance dans les pays scandinaves qu’il y a dans leur mythologie un dieu et une déesse du ski. Les premiers Jeux olympiques d’hiver ont eu lieu en 1924 et deux épreuves de ski de fond y étaient programmées : une course de 18 km et une autre de 50 km.

Il est possible de skier en utilisant deux techniques distinctes, choisie en fonction de ses capacités et du type d’entretien des pistes. La technique classique, appelée aussi «pas alternatif», consiste à avancer dans deux traces parallèles, tandis que la technique en «pas de patineur» fait avancer le skieur dans un mouvement s’apparentant davantage au patin, avec un mouvement en V. Quelle que soit la technique choisie, le ski de fond est un sport exigeant au plan physique qui nécessite l’une des plus fortes puissances respiratoires.

Les conditions d’enneigement et l’omniprésence des boisés font de la région de Thetford un lieu parfait pour les amateurs de ski de fond. Ils trouveront de nombreux sentiers entretenus expressément pour la pratique de leur sport préféré.

Le Club de ski de fond de Thetford propose un réseau de 35 km de sentiers formant sept parcours féériques au cœur de la ville. 

Le Club de ski de fond de L'Or Blanc invite à découvrir ses 22 kilomètres de sentiers aménagés. Un chalet d'accueil se situe à 2,2 km du point de départ. 

Le Club de ski de fond et de raquette La Balade offre 11 kilomètres de sentiers dans un décor exceptionnel. Le site est entièrement praticable en ski de fond de type «pas de patineur» et en «pas alternatif». 

Raquette

Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de raquette - Famille de raquetteurs
Ambiance - Raquette - Chien et raquette
Station récréo-touristique du Mont Adstock - Piste de raquette - Famille de raquetteurs
Ambiance - Raquette - Chien et raquette

Lorsque les immigrants européens sont arrivés dans la vallée du St-Laurent au 17e siècle, ils y ont découvert, grâce aux amérindiens, un moyen de se déplacer efficacement sur la neige sans s’y enfoncer : la raquette à neige. À l’instar des habitants de leur terre d’accueil, ces chausses leur ont permis d’effectuer des tâches souvent vitales comme chasser, se procurer du bois de chauffage, communiquer et même guerroyer. Ce n’est que beaucoup plus tard au 19e  siècle que la raquette peut être pratiquée dans un objectif de loisirs et non par obligation. Avec l’arrivée de nouvelles technologies, la raquette à neige est de nos jours considérée comme un sport efficace qui marie à merveille activités physiques  et contemplation de la nature.

L’hiver étant généreux dans la Région de Thetford, profitez des jours blancs pour découvrir de superbes sentiers de raquette à neige en plein nature.

Le Parc national de Frontenac permet l’accès au secteur Sud en hiver pour randonner sur 10 km de sentiers de raquette. 

La Station récréotouristique du Mont Adstock donne accès gratuitement à près de 25 km de sentiers de raquette, dont certains permettent de se rendre au sommet de la montagne. 

Les Sentiers pédestres des 3 monts offrent l’hiver la possibilité d’explorer 20 km de sentiers de raquette. 

Le Club de ski de fond de L'Or Blanc entretient 8 km de sentiers pour la raquette. 

Le Club de ski de fond et de raquette La Balade propose 4 kilomètres de sentiers pour permettre la pratique de la raquette. 

             

Patin

Manoir du Lac William - Patin - Famille
Manoir du Lac William - Patin - Famille

Qui accepterait de nos jours de se déplacer avec des tibias de bœuf fixé sous ses chaussures? C’est pourtant avec ces patins rudimentaires que les peuples Viking se propulsaient sur les lacs gelés pour se déplacer d’un endroit à l’autre avec une dépense énergétique moindre. Au fil de leurs conquêtes, ces hommes du nord diffusèrent leur invention dans le reste de l’Europe. La Hollande devint un endroit idéal pour le développement de cette activité, étant donné son immense réseau de canaux où les eaux gèlent en hiver. Des compétitions de vitesse et d’endurance en patin à glace se sont développées en Hollande dès le 16e siècle. De nos jours d’ailleurs, les Néerlandais sont encore dominants en patinage de vitesse.

Dans la région de Thetford, beaucoup de municipalités entretiennent une patinoire extérieure où il est possible d’aller faire des courbettes en patin à glace ou des lancer-frappé. Les municipalités de East-Broughton, d’Adstock, de Disraeli et de Coleraine ainsi que la ville de Thetford offrent des heures de patinage libre dans les arénas. La Ville de Thetford offre aussi un anneau de glace situé au parc Notre-Dame, à l'intersection des rues Bédard et Sainte-Marthe. Informez-vous auprès du service des loisirs des municipalités ou encore au bureau d’information touristique.

Le Manoir du Lac William déblait une partie du plan d’eau pour permettre la pratique du patin.

Adrénaline

Carnaval Desjardins de Thetford - Mur d'escalade - Homme, paroi de glace, pic à glace
Carnaval Desjardins de Thetford - Mur d'escalade - Homme, paroi de glace, pic à glace

Si vous n'avez pas peur de l'hiver, sachez qu'il tombe en moyenne 3 mètres et demi de neige par an dans la région de Thetford! Rien que d'y penser, cela peut suffire à donner des sensations fortes ! Mais il y a mieux! Que diriez-vous de la plongée sous marine sous la glace? C’est possible au site de plongée de la Carrière Flintkote. Mais il ne faut décidément pas avoir froid aux yeux!

Ou alors, piolets en main et crampons aux pieds, les parois de glace du Mont Grand Morne ne sauront résister aux grimpeurs. Attention toutefois d’attendre les bonnes conditions, car des cascades de glace du Grand Morne se forment sur des classiques d’escalade de roche qui seront abîmées par le contact direct de crampons et de piolets. Merci d'être patient au lieu d’abimer ces voies. Il faut être membre de la FQME pour pouvoir y grimper.

Saint-Pierre-de-Broughton - Paysage vallée - Hiver

L'hiver dans la région de Thetford, c'est comme nulle part ailleurs!

- Luc

Commentaires (0)