Geneviève Clavet Roy
Geneviève Clavet Roy Tourisme Région de Thetford
13 septembre 2021

Circuit historique des Chemins Craig et Gosford : Passer de l’essentiel à l’agréable

Je m'étais promis d'aller photographier les paysages champêtres des Chemins Craig et Gosford. J'y ai découvert des paysages magnifiques, et une histoire fascinante. Je partage ces découvertes avec vous! Bonne lecture!

Il y a plus de 200 ans, la région de Thetford n’avait rien à voir avec aujourd’hui. Longtemps avant les bouleversements miniers, ce territoire inhabité était essentiellement constitué de forêts, de collines et de lacs. Le gouverneur de l’époque, James Henry Craig, y a vu l’occasion d’y faire construire un chemin afin d’ouvrir la voie vers les Cantons de l’Est et Boston. Difficilement carrossable à ses débuts, le Chemin Craig s'est vu adjoindre le chemin Gosford. Tous deux ont permis la venue de nombreux colons d'origines et de confessionnalités religieuses différentes. De nos jours, on peut découvrir cette histoire fascinante en parcourant le Circuit historique des Chemins Craig et Gosford. De plus, les paysages y sont magnifiques : cette activité est idéale pour les passionnés de photographies comme moi! L'existence de ces chemins est donc passée d'essentielle à agréable!

Les chemins Craig et Gosford traversent des paysages champêtres qui caractérisent bien les régions de L'Érable, Lotbinière et les Appalaches (région de Thetford). On y découvre également des sites patrimoniaux qui offrent un véritable voyage au cœur du 19e siècle. Le visiteur est ainsi témoin du riche patrimoine culturel légué par les ancêtres colonisateurs.

En effet, c’est grâce aux chemins Craig et Gosford qu’une partie de la région de Thetford a été colonisée au début du 19e siècle. En plus des francophones, beaucoup de colons étaient d’origine anglaise, irlandaise ou écossaise. La provenance des immigrants étant diverse, plusieurs confessions sont présentes à cette époque : presbytériens, anglicans, méthodistes et catholiques, notamment. Ces deux faits historiques ont laissé d’importants héritages le long des Chemins Craig et Gosford, que l’on reconnait spécialement grâce au grand nombre de chapelles et d’églises, ainsi que grâce aux noms fréquemment gravés sur les pierres tombales des cimetières. Les noms Smith, Bennett, Stewart ou Johnson ont marqué l’histoire de la région de Thetford.

Parcourez ces chemins historiques en suivant la signalisation avec l'icône de la diligence, découvrez les panneaux d'interprétation et prenez le temps de vous arrêter devant ces lieux de cultes et de mémoires.

Héritage Kinnear's Mills

Site patrimonial de Saint-Jacques-de-Leeds

Cimetière Christ Church de Saint-Jean-de-Brébeuf

Église Christ Church à Saint-Jean-de-Brébeuf

Parc Amos Hall (cimetière) à Irlande

Site Holy Trinity à Irlande

UN BRIN D'HISTOIRE

« James Henry Craig, gouverneur du Bas-Canada, fait entreprendre en 1810 la construction d'un chemin dans le but d'encourager l'immigration anglophone dans les terres encore inhabitées des Cantons de l'Est. Le gouverneur se tourne vers la Garnison de Québec pour réaliser son projet. Les travaux commencent au mois d'août avec 180 soldats et se terminent seulement trois mois plus tard avec le résultat d'un chemin carrossable de 75 milles de long entre Saint-Gilles et Richmond. Quoique particulièrement pénible à cause des rochers, des débris d'arbres, des souches et des parties marécageuses, le chemin Craig a permis d'établir un premier service de diligence reliant Québec à Boston. »

« En 1829, le chemin Craig est déclaré impraticable à la suite de plusieurs années d'abandon. C'est ce qui pousse le gouvernement à en modifier le tracé, notamment à cause des pentes abruptes et des nombreux ponts entre les cantons d'Irlande et de Leeds, et du chemin difficile à entretenir. C'est le gouverneur du Bas-Canada, Archibald Acheson, comte de Gosford, qui donne finalement l'autorisation en 1838 de construire un nouveau chemin. Ce dernier permettra d'assurer le lien entre la province et les Cantons de l'Est. Le nouveau tracé contourne les obstacles naturels en passant par Sainte-Agathe, rejoignant Irlande tout en poursuivant vers Sherbrooke. Il est finalement inauguré en 1843. »

Source : craig-gosford.ca

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour découvrir différemment les chemins Craig et Gosford, effectuez un rallye! Vous trouverez plus d’information à ce propos sur le site Web craig-gosford.ca/rallye  

De plus, une carte «Google» vous aidera à découvrir les attraits, points de vues et sites patrimoniaux sur les Chemins Craig et Gosford.

 
Geneviève Clavet Roy

Commentaires (0)